AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
version n° 8 ✖ on kife les vioc's de cbl.
commenter la maj' ici.
.

Partagez | 
 

 Ce n'est plus souvent que la perte des choses qui en enseigne la valeur... LINDLEY ROWLANDS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


∞ Invité
Invité


MessageSujet: Ce n'est plus souvent que la perte des choses qui en enseigne la valeur... LINDLEY ROWLANDS   Mer 16 Mai - 22:58

Lindley Neal Rowlands

copyright avatar : energetic.

ton âge → vingt quatre ans
ton groupe → the tempters
ton boulot → conducteur de taxi
ta classe sociale → aisée
ton caractère → solitaire, orgueilleux, énergique, distant, marrant, vantard, sportif, positif, bagarreur, fidèle, tête en l'air, bosseur, fonceur

ton pseudo
ton âge → plus que la majorité

feat : taylor lautner.


Mais qui sans amour existe ? .


que signifie le terme d'amour pour ton personnage ? → Amour, ah l'amour généralement avec un grand A. Lindley n'y croit pas vraiment pour être sincère. Adolescent, il passait son temps à faire de multiples rencontres, et honnêtement, il doit avoir des dizaines et des dizaines de conquêtes, il ne les compte pas. Mais malgré tout, une partie de lui aimerait croire à l'amour, aimerait croire que quelque part son âme soeur l'attend. Et c'est peut-être le cas, seulement, il ne s'est jamais réellement intéresser à cela. A ses yeux, cela serait une perte de temps de chercher. Surtout qu'il n'a pas à se plaindre, l'amour ne vient peut-être pas à lui, mais cela ne l'empêche pas de flirter à gauche, à droite. C'est un séducteur né, prêt à tout pour mettre sa proie dans son lit, mais tout en restant sur de lui, et gentleman. Jamais, il n'a forcé quiconque à passer une nuit avec lui. Et si jamais, une se refuse, il ira voir ailleurs, et reviendra à la charge le lendemain, voila comment il procède. Alors croire à l'amour, non Lind' n'y croit pas vraiment. Pour lui, une histoire doit se vivre avec passion, et il en assume les conséquences généralement de fonceur. Mais si l'amour doit lui arriver comme une cuillère en argent sur un plateau, probablement qu'il ne lui tournerait pas le dos. Enfin, la dessus, on peut se poser des questions.

quel est le statut amoureux de ton personnage ? → Actuellement, le statut de Lindley est célibataire. Au coeur prit ? Ca c'est une autre histoire. En effet, le jeune homme a une amie d'enfance avec qui, juste avant de déménager, à partager ses sentiments avec elle. Sentiment réciproque. Est-il revenu en parti pour elle ? Certainement que oui. Néanmoins, il n'a pas spécialement gardé le contact avec elle durant son absence, cela lui était bien trop difficile, et Lindley est un homme qui aime le terrain, terre à terre. Il n'a pas une mentalité semblable aux filles, à leur déclarer des mots doux, ou bien à écrire des lettres. Mais le fait qu'il soit désormais de retour fera probablement inverser la tendance, en réalité, il ne sait pas ce qui va se passer quand il reverra Jules, le temps le lui dira.

quelles sont les préférences sexuelles de ton personnage ? → Lindley est hétérosexuelle, à 100%. Et non pas que s'imaginer avec un autre homme le dégoûte ou le choque, car il ne se mêle pas de la vie des autres, au contraire il s'en fiche complètement - à part les rares personnes qu'il surnomme chouchou. A ses yeux chacun fais ce qu'il veut, ceci dit lui est entièrement hétéro, et cela pour toute la vie. Vous imaginez le scandale que cela ferait si un jeune homme populaire, arrogant, prétentieux, macho viendrait à vous dire qu'il aime finalement plutôt bien les garçons ? Il a une réputation à tenir lui ! Mais en réalité tout ça, ne vient même pas une seconde percuter le cerveau du jeune homme, non lui il aime les femmes depuis toujours, est un brin dragueur, et aime faire le clown pour avoir dans sa poche les plus jolies filles de la ville et ça s'arrête la. Il n'est donc pas prêt de changer de bord, et ainsi les comères du quartier devront se mettre autre chose sous la dent.

comment ton personnage se voit-il dans l'avenir, du point de vue amoureux ? → Alors la, c'est une bonne question, parce que Lindley ne se voit pas réellement père de famille. Il n'a jamais été tellement attiré par eux, et cela lui vaut de temps en temps de la foudre quand une personne monte avec un enfant dans sa voiture de taxi, parce que le moindre fait et geste du petit est contrôlé par le jeune homme. Et un brin violent et gueulard, il se permet si cela ne va pas dans son sens, de faire une critique, si ce n'est d'insulter la personne d'incompétent. En réalité sa voiture est très importante à ses yeux, et si l'enfant tâche le siège même avec de l'eau, ou bien avec de la nourriture, c'est la guerre assurée. Aussi, il ne s'imagine pas tellement marié, ni en couple. Il laisse faire les choses. Alors peut-être qu'au fond de lui, bien caché, il aimerait trouvé une femme pour qui il serait prêt à tout, et peut-être même l'a t'il trouvé mais ne veut pas se l'avouer. En attendant, il faut avouer qu'il passe son temps à multiplier ses rencontres. Alors son avenir, il le voit plutôt dans un travail fixe et qui le passionne, avec sa propre maison, mais pas du point de vu amoureux.


Dernière édition par Lindley Rowlands le Jeu 17 Mai - 9:59, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas


∞ Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ce n'est plus souvent que la perte des choses qui en enseigne la valeur... LINDLEY ROWLANDS   Mer 16 Mai - 22:58

▲▲▲ il faut un début à tout ▲▲▲



« Attendre d'en savoir assez pour agir en toute lumière, c'est se condamner à l'inaction… »
Tonya Thomas, une jolie étudiante rencontra Nygel, un homme d'affaire Américain. Elle, jeune Mexicaine vivant dans son ranch familiale voulait vivre de strass et de paillette. Elle ne supportait plus l'odeur des vaches, des chevaux, et voulait devenir une star. Disons, une femme importante, elle était convaincue d'y arriver, parce qu'elle a toujours eu cette étincelle dans les yeux, et surtout parce qu'elle a toujours été d'une beauté effroyable. C'est lors d'un voyage du jeune homme, qu'elle le rencontra, tout à fait banalement, puisqu'il s'était perdu dans la forêt avoisinante. C'est alors qu'ils discutèrent, et sans savoir réellement pourquoi, il lui semblait fiable et de confiance. Pourtant, combien de fois on lui répétait que les étrangers ne l'étaient pas. Mais il semblait évident pour Tonya de vouloir faire l'inverse de ce que les grands lui disaient - sur ce point elle ressemble d'une façon évidente à son fils, Lindley. Durant plus de trois ans ils entretenèrent une relation à distance, se voyant alors quelques fois dans l'année. C'est à l'âge de dix huit ans qu'elle tomba enceinte. Elle ne pu faire autrement que de suivre Nygel, ses parents l'ayant jeté de chez eux à cette suite. La chance qu'elle avait étant que Nygel était fou amoureux d'elle, et qu'il ne s'opposait pas à la présence du bébé, à son grand étonnement. Aujourd'hui, vingt six ans après, leur union est toujours aussi grande. Le frère aîné de Lindley, Marvin est né alors en mille neuf cent quatre vingt cinq, d'un accident bien qu'ils soient la fierté de ses parents. Un garçon absolument adorable aux premières abords. Depuis petit, il collectionne un amour propre vaste, très vaste. Jaloux du monde qui l'entoure, il reste un garçon matérialiste, et peu sur de lui dans le fond. Il n'a jamais visité le pays d'origine de sa mère, mais lui rêve d'un tout autre monde qu'on lui propose. Très attaché à ses parents, il reste néanmoins l'enfant prodige pour ses derniers, laissant alors peu de place à Lindley. Lui, dès petit se fait remarquer pour son arrogance sans faille, son côté bagarreur et peu courtois. Ses dix-sept premières années, il les vit en Louisiane, avec ses deux parents et son frère aîné, Marvin. Ils ne s'entendent pas, et ne s'entendront probablement jamais, Lind s'est fais une raison. Aussi, il connait très mal sa tante, la soeur de sa mère qui est venue vivre quelques années auparavant aux Etats-Unis, en Arizona.
C'est un garçon restant beaucoup sur la défensive, dès ses dix sept ans, le jeune Lindley eu le besoin de déménager, après avoir connu une vérité qui l'a certainement changé à jamais. Pour tout vous dire, déménager, il s'en fichait légèrement. Abandonner les habitants de Louisiane pour retrouver ceux de la l'Arizona, ne lui faisait ni chaud, ni froid. C'est alors que depuis, il vit dans cette région, s'y faisant plus d'ennemis, que d'amis soyons réaliste. Le pire étant qu'il préfère être detesté qu'autre chose. C'est lors de son adolescence qu'il prit connaissance du sport. En fait, il aime faire du sport, et cela depuis toujours. Le chétif garçon à la peau mate se transforma en quelques mois en un beau jeune homme que les filles désormais étaient attirés. D'une manière comme d'une autre, c'était une victoire à ses yeux, et il se servait de cette popularité pour coucher avec les filles et les jetaient le lendemain. Il passait son temps à faire du sport et à coucher tous les soirs avec une nouvelle fille. Il aimait ça, disons que ça l'occuper. Mais jamais il ne tomba sous le charme de l'une d'entre elles. Du moins, il a eu l'habitude de refouler le moindre sentiment envers sa famille, alors ce n'était pas un grand effort qu'il faisait envers les demoiselles. Aussi, le jeune Rowlands a une toute autre passion dans sa vie et cela depuis très jeune : les voitures. Petit, il était de ceux qui réparait les vélo des autres habitants, et en déménageant, il bricolait déjà les bagnoles. Les cylindres n'ont pratiquement plus de secret pour lui. Et c'est avec brio qu'il se faisait quatre sous, et sans grande difficulté... Aussi c'est pourquoi, finalement ses dernières années n'étaient peut-être pas si désagréable selon lui. De toute manière soyons clair, il s'habitue à tout, et à tout le monde ! C'est plutôt les autres qui sont désarmés !


« Hâtons-nous ; le temps fuit, et nous traîne avec soi… »

Ses fesses sur la banquette arrière de la voiture de ses parents, son coude s'appuyait inlassablement sur le rebord de la fenêtre, le regard perdu, et à la fois distant se posait tour à tour sur le paysage qui défilait devant ses yeux noisettes. Le jeune Américain n'avait ni envie de partir, ni d'y rester. En réalité, il s'en fichait. Il n'avait aucune attache ici, aucune personne pouvant le faire rester, ou partir. Il vivait bien souvent solitaire, distant et n'aimait rarement la compagnie des autres. Oui, il a toujours été un garçon affable, infecte, et arrogant. Vouloir le changer était une perte de temps. Vouloir le sauver était également une idiotie. Après une vingtaine de minutes dans la voiture, celle-ci s'arrêta devant un aéroport. L'aéroport qui le mènerait directement chez sa nouvelle famille. Il prit son sac, une pochette, et descendit sans prendre la peine de dire au revoir à ses parents, alors que sa mère semblait vouloir l'accompagner jusqu'à l'avion. Il ne l'attendit néanmoins pas, et marchait d'un pas précipité vers le hall. Sa casquette cachait parfaitement son visage mate, alors qu'il se laissa glisser contre un mur, attendant l'annonce de cet engin qui l'emmènera là où il voulait aller. On était en début d'après midi, et il en avait certainement pour deux, trois heures d'avion, peut-être plus, de toute manière il n'avait pas le choix si il voulait voir ce qu'il y avait de l'autre côté de cette gare. Il passa son temps entre le dessin, se reposer, ou encore posait son regard à l'extérieur de l'enclot, afin d'y voir le paysage. Mais en réalité, il n'était pas joyeux de le voir, ni mécontent. Son regard était indécis, instable. Et il soupirait à plusieurs reprises. Quand sa mère lui avait annoncé qu'il quitterait dès la semaine prochaine le cocon familiale, il ne lui avait pas demandé de seconde chance. Simplement déjà parce qu'il s'en fichait éperdument ! A cette époque, il n'avait que dix sept ans. Il était capable de s'adapter à toute situation, même dans une ville de bourge. Mais aussi, parce que peut-être n'avait-il pas eu la force d'en faire la demande, trop fière, trop imbus de sa personne pour cela. Il avait voulu fouiller son passé, sans connaître les conséquences. Il s'était refusé d'écouter la version de ses parents, et avait préféré écouter son instinct, à risque de perte. Quand à l'interphone on annonçait que l'avion allait atterir, le jeune homme ne se fît pas prier pour récupérer ses affaires et descendre de l'avion quand celui ci se posa en douceur. Attendant ses valises, il s'arrêta alors un peu plus loin, et vît soudain, une dame arrivait vers lui. Elle semblait souriante et ravie de le voir. Il arqua les sourcils, soupirant intérieurement avant de poser ses yeux sur elle, incrédule. Elle le prit dans ses bras sans même qu'il ne puisse protester et leva les yeux au ciel, avant de froncer ses yeux en apercevant un peu plus loin, un homme. Un jeune homme légèrement plus vieux que lui. Légèrement du même gabarit. Et c'est à ce moment soudain, qu'il se vît sourire ironiquement. Cela devait être 'son cousin' ou un truc du genre, âgé de vingt cinq ans. Ce dernier restait immobile, la bouche légèrement entre ouverte, ses mains devînt moites. Ce n'était pas possible, dîtes lui que tout cela n'est qu'une plaisanterie. ‘‘ Je te présente ton cousin, Lindley. ’’ Dit la maman en tirant ce dernier vers son propre fils en le voyant fixé au sol. Il eu à peine le temps de récupérer sa pochette, avant de se retrouver à quelques centimètres de son cousin, devenant alors plus imposant que jamais, devant le regard béat de ce dernier. Celui-ci ne pu s'empêcher de revoir défiler dans sa tête, cette photo qu'il avait aussi souvent vu depuis sa naissance, que son reflet dans le miroir, et cette peine dans les yeux de sa mère. ‘‘ Bonjour Lind. ’’ Son ventre n'était qu'un noeud. Il ignorait encore la tête qu'il faisait à ce moment même, et cela ne traversa même pas son esprit. Il avait néanmoins réussi douloureusement, à dire cette phrase, comme si cette dernière lui arrachait le coeur. Il était sidéré, choqué, peut-être émerveillé de voir devant lui ce cher Lindley, que sa maman parle tant ! Il le détestait. Pour l'image qu'il représente, pour la douleur qu'il cause à sa très proche famille, et il est bien décidé à lui en faire baver. « Lindley, pigé ?! » Ajouta le jeune homme à la peau couleur mate d'une arrogance sans faille. Cela annonçait directement la couleur entre eux, n'est-ce pas ?


« Une douleur est amoindrie par la vivacité d'une autre douleur… »
Et aujourd'hui alors ? Lindley est arrivé dans cette ville depuis un peu moins de sept ans, bosseur, il est devenu rapidement conducteur de taxi et a pu connaître ainsi rapidement la ville sur les bouts des doigts. On ne peut pas dire qu'il connaisse énormément de monde, puisqu'il passe ses journées à travailler, et passe ses soirées à picoler et à danser. Mais en réalité il se fera un plaisir de traîner avec les amis de son cher cousin pour l'enrager, et aussi se faire d'autres connaissances. N'oublions pas, que malgré son côté solitaire, il reste un homme populaire et cela dans chacune des villes où il passe. Aussi le destin a voulu que Lindley aille dans la ville où sa meilleure amie, peut-être amante a déménagée quelques années plus tôt, alors qu'ils n'avaient gardés aucun contact lorsqu'elle déménagea. Il vit donc chez son cousin et la mère de ce dernier, malgré une cohabitation mouvementée…
Un lourd secret pèse sur la conscience de sa tante, et très certainement que son cousin ne saurait retenir sa langue plus longtemps. A son plus grand désarroie… ce qu'ils ne savent pas, c'est que Lindley est déjà au courant.


Dernière édition par Lindley Rowlands le Jeu 17 Mai - 9:42, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas

she - appartient entièrement à edwin. don't touch me.
avatar

she - appartient entièrement à edwin. don't touch me.
◭ messages : 2708
◭ arrivé(e) le : 18/01/2012
◭ âge : 21 ans
◭ statut : Célibataire et amoureuse ! Cocktail détonant.
◭ études/métier : Etudiante en langue vivante


MessageSujet: Re: Ce n'est plus souvent que la perte des choses qui en enseigne la valeur... LINDLEY ROWLANDS   Mer 16 Mai - 23:00

Oh la ! ta fiche de présentation est toute déformée !!
Je retire ce que j'ai dit. Tu as tout réparé
Cependant, bonne chance pour ta fiche et bienvenue parmi nous
Tu vas faire une heureuse

_________________________
Just Like a Woman !
Je suis optimiste parce que je trouve le monde féroce, injuste, indifférent. Je suis optimiste parce que j'estime la vie trop courte, limitée, douloureuse. Je suis optimiste parce que je remarque que tout équilibre est fragile, provisoire. Je suis optimiste parce que je crains que le pire n'arrive et que je ferai tout pour l'éviter. Je suis optimiste parce que c'est l'unique action cohérente que le désespoir me souffle..
hellsangels - Axelle - Lsi -Eric-Emmanuel Schmidt

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


∞ Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ce n'est plus souvent que la perte des choses qui en enseigne la valeur... LINDLEY ROWLANDS   Mer 16 Mai - 23:02

    C'est juste que j'ai voulu faire un test, mais je confirme je suis nulle pour les codes Arrow
    Sinon, merci Sheena
Revenir en haut Aller en bas

she - appartient entièrement à edwin. don't touch me.
avatar

she - appartient entièrement à edwin. don't touch me.
◭ messages : 2708
◭ arrivé(e) le : 18/01/2012
◭ âge : 21 ans
◭ statut : Célibataire et amoureuse ! Cocktail détonant.
◭ études/métier : Etudiante en langue vivante


MessageSujet: Re: Ce n'est plus souvent que la perte des choses qui en enseigne la valeur... LINDLEY ROWLANDS   Mer 16 Mai - 23:03

Toi aussi, tu ne jouis d'aucun don particulier pour les codes ?
Bienvenue au club ptdr.

_________________________
Just Like a Woman !
Je suis optimiste parce que je trouve le monde féroce, injuste, indifférent. Je suis optimiste parce que j'estime la vie trop courte, limitée, douloureuse. Je suis optimiste parce que je remarque que tout équilibre est fragile, provisoire. Je suis optimiste parce que je crains que le pire n'arrive et que je ferai tout pour l'éviter. Je suis optimiste parce que c'est l'unique action cohérente que le désespoir me souffle..
hellsangels - Axelle - Lsi -Eric-Emmanuel Schmidt

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ jillian - perfection has a name.
avatar

◭ jillian - perfection
has a name.

◭ messages : 3213
◭ arrivé(e) le : 16/01/2012
◭ âge : underco
◭ statut : underco'
◭ études/métier : underco


MessageSujet: Re: Ce n'est plus souvent que la perte des choses qui en enseigne la valeur... LINDLEY ROWLANDS   Jeu 17 Mai - 5:56

ce mec me............. stress
bienvenue chez toi et bon courage pour ta fiche : )
je dois te dire que ton pseudo... 'fin bref, tu m'as compris

si tu as la moindre question, hésite pas

_________________________

alix's property. Now and for ever.

w. lon e. lockhart
i'd catch a grenade for you ; throw my hand on a blade for you ; i'd jump in front of a train for you ; you know i'd do anything for you. i would go through all this pain ; take a bullet straight through my brain ; yes i would die for you, baby.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


∞ Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ce n'est plus souvent que la perte des choses qui en enseigne la valeur... LINDLEY ROWLANDS   Jeu 17 Mai - 6:57

Bienvenue beau gosse
Revenir en haut Aller en bas


∞ Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ce n'est plus souvent que la perte des choses qui en enseigne la valeur... LINDLEY ROWLANDS   Jeu 17 Mai - 7:53

    Merci à vous deux (aa)
    (Hilarie )
Revenir en haut Aller en bas

avatar


◭ messages : 474
◭ arrivé(e) le : 26/04/2012
◭ âge : 26 ans
◭ statut : Célibataire
◭ études/métier : Sans emploi


MessageSujet: Re: Ce n'est plus souvent que la perte des choses qui en enseigne la valeur... LINDLEY ROWLANDS   Jeu 17 Mai - 8:35

Bienv'nue m'sieur ! ♥

_________________________
❝ Utopie illusoire ❞
« Sur mon tricycle en roues arrières, j'me barre de l'autre côté d'la Terre. Aller m'fumer une cigarette, est-ce que t'aurais des allumettes ? Pour foutre le feu à leur pays, des molotofs, est-ce que ça t'dit ? Mais dis-moi toi est-ce que tu sais, est-ce qu'on va tous au paradis ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


∞ Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ce n'est plus souvent que la perte des choses qui en enseigne la valeur... LINDLEY ROWLANDS   Jeu 17 Mai - 9:00

bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas


∞ Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ce n'est plus souvent que la perte des choses qui en enseigne la valeur... LINDLEY ROWLANDS   Jeu 17 Mai - 9:57

    Merci à vous deux

    Présentation terminée je crois. En revanche, je pense attendre l'avis de Jules pour savoir si je respecte les points qu'elle voulait dans l'histoire de Lindley.
Revenir en haut Aller en bas

◭ jillian - perfection has a name.
avatar

◭ jillian - perfection
has a name.

◭ messages : 3213
◭ arrivé(e) le : 16/01/2012
◭ âge : underco
◭ statut : underco'
◭ études/métier : underco


MessageSujet: Re: Ce n'est plus souvent que la perte des choses qui en enseigne la valeur... LINDLEY ROWLANDS   Jeu 17 Mai - 10:59

yep, on attend le feu vert de jules !
pour ma part c'est tout bon beau brun **

_________________________

alix's property. Now and for ever.

w. lon e. lockhart
i'd catch a grenade for you ; throw my hand on a blade for you ; i'd jump in front of a train for you ; you know i'd do anything for you. i would go through all this pain ; take a bullet straight through my brain ; yes i would die for you, baby.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◭ bye-bye, black bird.
avatar

bye-bye, black bird.

Féminin ◭ messages : 6147
◭ arrivé(e) le : 02/12/2011
◭ âge : twenty-one y-o.
◭ statut : en couple ? ca dépend des fois.
◭ études/métier : étudie la littérature et bosse dans un café.


MessageSujet: Re: Ce n'est plus souvent que la perte des choses qui en enseigne la valeur... LINDLEY ROWLANDS   Jeu 17 Mai - 11:03

épouse moi ! Arrow.
bienv'nuuuuuuuuuuuuuue . t'es trop seksyyyy . et si t'as besoin de quoi que ce soit, je suis a ta disposition :siffle:.

_________________________
▷ J'veux pas gâcher ma vie en t’aimant mal.
J’doute de moi, j’me dis que peut-être j’me suis trompée. J’regarde où est-ce que j’suis, j’suis à la bonne place. ça fait 32 minutes. J’me dis que moi, ça m’dérange pas d’attendre. Faut que j’m’occupe, j’fais semblant d’lire, j’lis tout l’temps l’même paragraphe. J’vais aux toilettes, j’reviens m’asseoir. Et là j’le hais. J’commence à l’insulter dans ma tête. Ça fait 39 minutes. Il arrive. Il est tout essoufflé, il est beau. Y avait du trafic... ouais. alors je l’excuse, j’dis que c’est sur, c’est normal qu’il soit en retard. Parce que... parce que j’suis faible. Pi’ que la personne qu’on place sur un piédestal a toujours raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carried-by-love-v01.forumgratuit.org

◭ jillian - perfection has a name.
avatar

◭ jillian - perfection
has a name.

◭ messages : 3213
◭ arrivé(e) le : 16/01/2012
◭ âge : underco
◭ statut : underco'
◭ études/métier : underco


MessageSujet: Re: Ce n'est plus souvent que la perte des choses qui en enseigne la valeur... LINDLEY ROWLANDS   Jeu 17 Mai - 11:04

j. alix o'donnel a écrit:
épouse moi ! Arrow.
bienv'nuuuuuuuuuuuuuue . t'es trop seksyyyy . et si t'as besoin de quoi que ce soit, je suis a ta disposition :siffle:.

couchée !

_________________________

alix's property. Now and for ever.

w. lon e. lockhart
i'd catch a grenade for you ; throw my hand on a blade for you ; i'd jump in front of a train for you ; you know i'd do anything for you. i would go through all this pain ; take a bullet straight through my brain ; yes i would die for you, baby.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


∞ Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ce n'est plus souvent que la perte des choses qui en enseigne la valeur... LINDLEY ROWLANDS   Jeu 17 Mai - 11:42

    Merci encore une fois W. Lon (a)

    Merci J. Alix
    Une fois validé, je viendrais te harceler alors :pervers:
Revenir en haut Aller en bas

◭ bye-bye, black bird.
avatar

bye-bye, black bird.

Féminin ◭ messages : 6147
◭ arrivé(e) le : 02/12/2011
◭ âge : twenty-one y-o.
◭ statut : en couple ? ca dépend des fois.
◭ études/métier : étudie la littérature et bosse dans un café.


MessageSujet: Re: Ce n'est plus souvent que la perte des choses qui en enseigne la valeur... LINDLEY ROWLANDS   Jeu 17 Mai - 11:47

Ohwiiii, harcèle moi :siffle:
et plus si affinités :pervers:

_________________________
▷ J'veux pas gâcher ma vie en t’aimant mal.
J’doute de moi, j’me dis que peut-être j’me suis trompée. J’regarde où est-ce que j’suis, j’suis à la bonne place. ça fait 32 minutes. J’me dis que moi, ça m’dérange pas d’attendre. Faut que j’m’occupe, j’fais semblant d’lire, j’lis tout l’temps l’même paragraphe. J’vais aux toilettes, j’reviens m’asseoir. Et là j’le hais. J’commence à l’insulter dans ma tête. Ça fait 39 minutes. Il arrive. Il est tout essoufflé, il est beau. Y avait du trafic... ouais. alors je l’excuse, j’dis que c’est sur, c’est normal qu’il soit en retard. Parce que... parce que j’suis faible. Pi’ que la personne qu’on place sur un piédestal a toujours raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carried-by-love-v01.forumgratuit.org

◭ jillian - perfection has a name.
avatar

◭ jillian - perfection
has a name.

◭ messages : 3213
◭ arrivé(e) le : 16/01/2012
◭ âge : underco
◭ statut : underco'
◭ études/métier : underco


MessageSujet: Re: Ce n'est plus souvent que la perte des choses qui en enseigne la valeur... LINDLEY ROWLANDS   Jeu 17 Mai - 12:03

j. alix o'donnel a écrit:
Ohwiiii, harcèle moi :siffle:
et plus si affinités :pervers:

connasse, chaudasse, allumeuse

_________________________

alix's property. Now and for ever.

w. lon e. lockhart
i'd catch a grenade for you ; throw my hand on a blade for you ; i'd jump in front of a train for you ; you know i'd do anything for you. i would go through all this pain ; take a bullet straight through my brain ; yes i would die for you, baby.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


∞ Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ce n'est plus souvent que la perte des choses qui en enseigne la valeur... LINDLEY ROWLANDS   Jeu 17 Mai - 12:07

    On va essayer de monter un duo pour désarmé le chef impuissant :siffle:
Revenir en haut Aller en bas


∞ Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ce n'est plus souvent que la perte des choses qui en enseigne la valeur... LINDLEY ROWLANDS   Jeu 17 Mai - 13:09

Grrrrr tu vas harceler rien du toi !!

Lon on vas se ligué contre eux


Pour la présentation est très bien !! Bon un peu goujat et chaud lapin sur les bords XD
Vous pouvez validé que je retrouve mon namoureuuuxxx
Revenir en haut Aller en bas

◭ bye-bye, black bird.
avatar

bye-bye, black bird.

Féminin ◭ messages : 6147
◭ arrivé(e) le : 02/12/2011
◭ âge : twenty-one y-o.
◭ statut : en couple ? ca dépend des fois.
◭ études/métier : étudie la littérature et bosse dans un café.


MessageSujet: Re: Ce n'est plus souvent que la perte des choses qui en enseigne la valeur... LINDLEY ROWLANDS   Jeu 17 Mai - 13:37

je valide doooonc .
et si, il va me harceler .

_________________________
▷ J'veux pas gâcher ma vie en t’aimant mal.
J’doute de moi, j’me dis que peut-être j’me suis trompée. J’regarde où est-ce que j’suis, j’suis à la bonne place. ça fait 32 minutes. J’me dis que moi, ça m’dérange pas d’attendre. Faut que j’m’occupe, j’fais semblant d’lire, j’lis tout l’temps l’même paragraphe. J’vais aux toilettes, j’reviens m’asseoir. Et là j’le hais. J’commence à l’insulter dans ma tête. Ça fait 39 minutes. Il arrive. Il est tout essoufflé, il est beau. Y avait du trafic... ouais. alors je l’excuse, j’dis que c’est sur, c’est normal qu’il soit en retard. Parce que... parce que j’suis faible. Pi’ que la personne qu’on place sur un piédestal a toujours raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carried-by-love-v01.forumgratuit.org


∞ Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ce n'est plus souvent que la perte des choses qui en enseigne la valeur... LINDLEY ROWLANDS   Jeu 17 Mai - 16:10

    Non pas goujat (j'ai fais pire :pervers: ), moi je dis plutôt attachant
    Merci à vous deux
Revenir en haut Aller en bas


∞ Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Ce n'est plus souvent que la perte des choses qui en enseigne la valeur... LINDLEY ROWLANDS   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ce n'est plus souvent que la perte des choses qui en enseigne la valeur... LINDLEY ROWLANDS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CARRIED BY LOVE. ™ :: chapter five ◭ when you were young. :: The way you left me. :: Présentations abandonnées.-