AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
version n° 8 ✖ on kife les vioc's de cbl.
commenter la maj' ici.
.

Partagez | 
 

 I will pack my bags just to stay in the corner of your heart.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Masculin ◭ messages : 101
◭ arrivé(e) le : 04/07/2012
◭ âge : 26
◭ statut : Queuetard accessoirement veuf
◭ études/métier : Véterinaire


MessageSujet: I will pack my bags just to stay in the corner of your heart.   Mer 15 Aoû - 12:49


Je lave, j'essuie, je nettoie, je sèche. Deux job à temps complet : mater et pater. Faut bien combler les trous, combler les vides. L'eau coule dans la salle de bain « Brosse, Aleshanee ! J'veux qu'ça brille » Charabia d'bouche pleine et crachat dans le fond du robinet de la salle de bain. Je range les corn flake, les pancakes cuits sur le pouce, gastronomie rapidos à la zeub et même ça, j'arrive à foirer. C'est pas un bon jour aujourd'hui, pas du tout. J'fonce dans les abîmes, je me noie à nouveau mais sur place, pas besoin d'aller voir les nippons-ni-mauvais. Zurie, c'est une sale teigne, elle devrait mourir noyée, elle aussi. Noyée, soufflée, vidée, dégagée. Je détale de la cuisine, c'est pas mon territoire, c'est un territoire non conquis, pas la place d'un homme en somme. L'arrière-boutique, odeur d'animaux. J'administre les premiers traitements de la journée à ses pauvres animaux qui font le bonheur de leurs maîtres. Zurie, elle est pas docile, tous les cours canins ne donneront rien de sa peau, chienne désespérée. J'aurais pu dompter, j'aurais pu dresser, en faire quelque chose d'potable mais non, pedigree de merde, puce électronique déjà incrustée, elle a déjà un propriétaire, elle a des puces, contagieuse, pouah. Je suis acide, je suis amer. J'ai bêtement cru que … ouais les chiens d'la rue, ça reste des galeux, ça ne peut rien offrir, rien faire, rien donner. Salope. Y'a que des salopes dans cette ville ! Y'a pas à dire. Des chiennes en chaleur. Je suis dégouté ! « P'pa, j'te donne un coup d'main ? » Je largue la tâche de verser des gouttes dans le bol d'eau d'un vieux lapin en phase de crever à mon petit ogre. J'devrais peut-être faire un cocktail euthanasiant à ma belle Zurie ? Bonne idée. « Bon maintenant faut reposer Bob dans sa cage » Ca veut pas, ça râle, ça se crispe. Bien la fille d'sa mère, y'a pas à dire. Sa mère, une femme, une vraie et maintenant c'est plus qu'une absence, qu'un fantôme noyé. Veuf. Y'a rien que cette étiquette sur mon front. Veuf désabusé. Update du moment. Je le savais que ça sentait la merde du côté de Zurie et le pire c'est que j'ai oublié dans ses yeux le poids du deuil, j'y ai vu une couleur éteinte pour moi, une promesse d'avenir, d'espoir. Connasse. Elles sont toutes pareilles ! TOUTES ! Y'a que ma gamine qui gagne du terrain, qui change la donne. Elle ira loin, elle ! Elle rampera pas ! « Va ouvrir la porte du cabinet » Elle adore faire ça, elle kiffe, elle se sent importante, maîtresse des lieux. Je reste à l'arrière à m'affairer, j'entends des rires, des bribes de conversation. Qui se trouve dans mon cabinet ? A cette heure de si bon matin ? Je passe la tête. Je suis renversé, pété. La garce, elle se trouve là. Chienne perdue cherchant euthanasie ? Pas de soucis. « P'pa, regarde qui est là » Rictus de mépris, désolée ma belle, je contrôle pas, ta présence m'inspire du dégoût. « Ouais comment n'pas voir. Ca sentait bien la merde » Paf. Je prend un coup dans les rotules. Ok, ok, sale gosse, faut pas toucher à ta petite copine la garce mais faudrait que quelqu'un lui rappelle que c'est moi qui paye sa bouffe et non l'autre salope ! « Il reste des pancakes et du jus d'orange, t'en veux ? » WTF ! Mais n'invite pas de lépreuse sous mon toit ! Cette gamine, la mienne en l'occurrence, je vais la donner, la balancer au centre de recyclage. Pas une pour rattraper l'autre. « Et puis quoi encore ? Au pire, y'a des croquettes périmées dans l'arrière-boutique. Sers-toi Zurie, t'sais faire qu'ça ! » Opportuniste, profiteuse, fille de mauvaise vie. Aleshanee n'en fait qu'à sa tête, elle me boycotte et m'ignore. Elle dégage pour servir une bonne assiette à sa copine qui j'en suis sûre n'en a rien à foutre d'elle. Pff. Et dire qu'elle s'y était attachée. Je me sens désolé, désolé d'avoir foutu sous l'nez de ma gamine une présence aussi médiocre. C'un peu foutu maintenant. « Qu'est ce que t'es venue faire ici ? Remuer l'couteau dans la plaie ? Rentre chez toi ! Va t'occuper d'ton mari, on a pas b'soin d'toi ici ! » Je crache, amer, la voix lourde. Délivre-nous et casse-toi ! T'es qu'un oiseau de mauvaise augure, j'ai cru que t'étais colombe, hirondelle mais t'es rien qu'un vautour, un corbeau ! T'es la reine !

Spoiler:
 

_________________________


⍫ With the medications, I erased my pains
There's a rhythm blowing through every thing
And the melody is never ending ⍫

I have have a spirit indestructible
A heart that loving was made for
A body that's a miracle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


◭ messages : 79
◭ arrivé(e) le : 22/07/2012
◭ âge : 21 bougies soufflées mode pénurie
◭ statut : Mariée en cavale
◭ études/métier : Vendeuse en tout genre, dirons-nous


MessageSujet: Re: I will pack my bags just to stay in the corner of your heart.   Ven 17 Aoû - 22:12