AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
version n° 8 ✖ on kife les vioc's de cbl.
commenter la maj' ici.
.

Partagez | 
 

 BRANE ► life is a bitch until the end

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


∞ Invité
Invité


MessageSujet: BRANE ► life is a bitch until the end    Mar 29 Mai - 18:42

brane aaron everson

copyright avatar : puckessa.

ton âge → 22 ans
ton groupe → the true lovers
ton boulot → pompier il a suivit les traces de son père après avoir décidé d'arrêté ses études universitaire | garagiste/mécano il possède son propre garage et lui permet d'y abriter ses activités illégales notamment dans les courses de rues auquel il est adepte depuis son adolescence.
ta classe sociale → riche par ses parents, modeste depuis qu'il travaille.
ton caractère → torturé - franc - protecteur - impulsif - bagarreur - mystérieux - intelligent - têtu - loyal - amusant - impatient - troublant - indépendant - solitaire - rancunier - lunatique - aventureux - secret - sociable - sarcastique - brisé - borné - attachant - énigmatique - observateur - froid en apparence - jaloux - compliqué - charmeur - imprévisible - agressif par moment

ton pseudo → psychotich bitch
ton âge → 25 YO.

feat : jensen ackles.
il faut un début à tout.

ici, l'histoire de ton personnage. Si tu as décidé de rédiger son histoire, merci de faire un minimum de trente lignes pour dire le maximum que vous pouvez et ce qui semble important.


Mais qui sans amour existe ? .


que signifie le terme d'amour pour ton personnage ? → L'amour au départ était une chose qu'il faut dire totalement inconnue pour Brane qui a pendant des années cru que c'était juste une connerie de plus pour que chacun ne se sente pas seul dans ce monde des plus chaotiques autant dire que pour lui l'amour n'avait que très peu de signification avant que lui même à ses dix-sept exactement tombe dans les filets de ce sentiment auprès de Ambre celle qui est faut le dire son véritable amour et qui lui a redonnée confiance en ce sentiment qu'il ne pensait jamais connaitre.

quel est le statut amoureux de ton personnage ? → Autant dire que la vie sentimentale de Brane est des plus mouvementé. A vraie dire lui-même ne sait plus ou il en est et pourtant avant de connaitre Ambre, Brane était du genre à ne pas s'attacher d'ailleurs pour lui c'était plus les coups du soir qu'autre chose. Ne lui demandez pas les prénoms de ses anciens conquêtes il ne s'en rappellerait pas, pour lui ce n'était pas de l'amour juste une façon comme une autre de passer du bon temps. C'est véritablement quand il rencontre Ambre que sa vision de l'amour change et autant dire qu'elle est certainement, non elle est la seule femme qu'il n'a jamais aimé. Leur relation peut paraître parfaite et pourtant elle n'en ai rien encore plus depuis l'accident de Brane qui a perdu la mémoire et ne se rappel pas du tout que celle-ci l'avait trompé. Compliqué il vous avez prévenu ...

quelles sont les préférences sexuelles de ton personnage ? → hétérosexuel.

comment ton personnage se voit-il dans l'avenir, du point de vue amoureux ? → Son avenir c'est une question auquel il tente de trouver une réponse pour ça il faudrait déjà qu'il se rappel de son passé qui faut dire lui est flou. Certes il se rappel très bien de ce qu'il ressent Ambre, mais pour envisager un avenir Brane souhaite avant tout pouvoir être épanoui pour offrir l'amour nécessaire à celle qu'il aime, car bien même s'il ne se rappelle pas de plusieurs années, il est certain que son amour pour elle sera toujours le même. Pour lui son avenir c'est avec Ambre. La femme de sa vie, la mère de ses enfants. La femme qui portera tout simplement son nom.


Dernière édition par Brane Everson le Mer 30 Mai - 0:13, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas


∞ Invité
Invité


MessageSujet: Re: BRANE ► life is a bitch until the end    Mar 29 Mai - 18:42

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
→ Brane à ses cinq ans, phoenix arizona w/reaver

Brane venait de sortir de sa classe, le petit garçon à peine âgé de cinq ans était asse intelligent pour un enfant de cet âge, innocent certes, mais il voyant le monde d'une certaine façon à la différence d'autres enfants. Plutôt solitaire déjà, il restait dans son petit coin à regarder les autres s'amuser ou à se frapper dessus tout en surveillant un autre enfant plus petit qui venait de faire son entrée également dans la cours. C'était son petit frère qu'il adorait plus que tout et dont il était extrêmement proche. Quand il l'aperçut, il se dirigea vers lui lorsque celui-ci tomba, il se releva tout en se retournant pour voir l'autre petit garçon en train de rire et semblait trouver cela très amusant. Il était en colère et ses poings s'étaient serrés, déjà jeune il avait son caractère et ne comptait pas se laisser faire si facilement. Pourtant, il n'eut pas à se venger que son frère était arrivé, il bouscula le gamin qui tomba par terre, les fesses en premier. « Touche pas à mon frère ! ». En effet, Brane tenait son rôle de grand-frère très au sérieux et témoignait d'une protection envers lui qui pouvait parfois en surprendre plus d'un et notamment la maitresse qui avait vu toute la scène ou presque. La maitresse les rattrapa très vite, prenant les deux enfants et l'autre gamin elle les emmena bien vite dans une salle de classe. Elle ne fut pas méchante, juste plutôt affirmant qu'on ne devait pas pousser un autre camarade pour rigoler l'éternelle chanson disant qu'il faut « le dire à la maitresse ». Brane et Reaver écoutaient certes, mais ce n'est pas ainsi qu'ils concevaient les choses, entre eux c'était plutôt je suis là pour toi, tu es là pour moi, rien de plus normal, ils se protègent entre eux. Certes cela ne plaisait pas toujours, qu'importe, ils savaient ce qui était le plus important, c'est-à-dire eux. Une relation fusionnelle qui dure encore aujourd'hui même si pas mal de choses ont changé entre eux, cela n'empêche que Brane surprotège toujours son frère comme lorsqu'ils étaient enfants, bien que leur relation était à certains moment assez conflictuelle.

→ brane à ses neuf ans, californie w/aaron & faye

« Dis Brane, tu veux qu'on mange une glace ? » la douce petite voix de la jeune blonde il aurait pu la reconnaitre n'importe où et à des millions de kilomètres tellement il la connaissait par coeur, ils étaient sortis de sa chambre, son frère avec lui se dirigeant pour aller jouer avec leurs amis, mais Brane ne fit guère attention surtout quand il avait vu le visage doux, telle de la porcelaine de la belle Faye dont elle avait apparemment le secret pour lui rendre déjà à cette époque le sourire. Bien évidemment Brane était toujours partant surtout pour rester près d'elle « D'accord, mais je choisis le parfum ! » Faye lui sourie et pour une fois elle ne rechigna pas, elle qui adorait le taquiner ou lui lancer des pics. À ce instant même elle avait accepté sans rien dire et ainsi ils descendirent jusqu'à la cuisine de la grande demeure des Everson qui était plutôt impressionnante surtout pour des enfants de neuf ans. D'ailleurs chaque enfant venant ici était toujours émerveillé, lui vivant ici depuis presque toujours ne s'en rendait surement même plus compte. « tu vas encore tomber et me crier dessus en me demandant pourquoi je t'ai pas attrapé comme le héros de ton dessin animé préféré », mais Faye ne fit pas attention aux paroles ironiques de Brane lui tirant uniquement la langue et ouvrit le congélateur après être montée sur une chaise. « Chocolat ? » Elle connaissait les goûts de Brane, aussi bien que ses propres goûts. Il hocha la tête, tout en voyant qu'elle eut du mal à atteindre le pot de glace, tirant un bon coup elle vacilla et elle a eu très peu de tomber. Heureusement elle senta deux mains fortes autour de sa taille et elle s'envola de la chaise, atterrissant sur ses pieds, sentant le sol frais de la cuisine. « Faye ! Tu ne dois pas faire ça, c'est dangereux tu sais ! » La voix grave qu'elle écoutait attentivement n'était autre que le père de Brane, qui aimait énormément Faye autant qu'il aimait ses enfants et bien que son visage était sérieux ses yeux riaient, surtout quand Faye lui fit un bisous sur la joue pour se faire pardonner. « Je sais, je le ferais plus. C'est promis. » Brane regardait la scène avec ce petit creux au ventre râlant un peu « alors quand moi je te dis tu me tires la langue et quand c'est mon père tu l'écoutes pfff » Faye ne fit pas très attention aux paroles du petit garçon qui se tenait à côté d'elle et lui mit une petite tape sur la tête en rigolant. Bien évidemment Brane ne se fit pas prié pour l'embêter et s'enchaîna une petite bataille comme à leur habitude ou le père de Brane dût les arrêter. Finalement ils s'installèrent tous les trois à table, riant, mangeant de la glace, un souvenir qu'il a toujours en lui et qui ne le quitte plus. Son père est un homme bien, qui a toujours essayé de faire de son mieux malgré son travail très prenant, trop prenant. Avec le temps Reaver s'est éloigné à force de dispute continuelle entre Brane et sa mère dont il est très proche contrairement à Brane qui ne la supporte pas et reste proche de son père depuis a toujours, il le comprenait sans qu'il est besoin de parler et vice versa. Avec les années bien évidemment il a appris à ne pas être dépendant de l'un de ses parents, mais il entretient toujours une relation privilégié avec son paternel et vit autant le dire un vrai calvaire avec sa mère qui est bien loin des apparences qu'elle peut montrer notamment au petit frère de Brane.

→ brane à ses quatorze ans, w/faye

Comme toujours quand Brane avait fini son entrainement de basket, il était parti rejoindre Faye à leur endroit qu'ils disaient secret ou tous les deux restèrent ensemble après la fin de leur cours, mais ce jour-là tout semblait différent aux yeux de Brane surtout quand il vit la jeune petite fille pleurée ce qui arrivait très rarement voir jamais. « Faye qu'est-ce qui se passe dis-moi ? » bien évidemment Brane s'attendait déjà à se faire rembarrer par sa question, car il la connaissait surement mieux qu'elle ne pouvait se connaitre et vice-versa, elle était la seule à le voir comme personne. Inquiet il posa ses affaires à terre et s'agenouilla à sa hauteur relevant le visage de la jeune fille qui leva ses yeux vers lui avant de passer ses mains sur son visage, effaçant les traces laissées par ses larmes. « Ce n'est rien, ne t'en fais pas. » Il soupira sans être vraiment surpris de sa réponse. Elle pouvait être pire que lui et refouler ses sentiments aussi rapidement que la lumière il resta face à elle lui tenant la main quand il vit qu'elle ne cessait de les bouger dans tous les sens. Il ne bougea pas d'un centimètre et garda sa voix douce pour au moins la réconforté dans le chagrin qu'elle avait à cet instant même « Si tu le dis, mais n'oublie pas que je te connais t'es pas ma meilleure amie pour rien je sais quand tu ne vas pas bien et là je sais que ce n'est pas rien » Faye fit uniquement un sourire comme pour le rassurer à nouveau bien que cela ne semblait que très peut marché, Brane fit le même geste qu'il faisait à chaque fois qui la sentait dans cet état celui de l'embrasser sur le front et de rester ainsi sans la moindre parole, car entre eux ils n'y avaient pas besoin de mots ils se comprenaient comme personnes et c'était surement ça qui faisait que leur relation était depuis leur tendre enfance unique, mais Brane n'était pas du genre à rester sans rien faire, car au fond il savait que c'était ses parents qui la faisaient souffrir et la voir dans cet état était pour lui quelque chose d'insupportable, au fond pour elle il aurait fait n'importe quoi et c'est ainsi qu'il avait surtout grâce à l'aide de son père trouvé le moyen pour que Faye passe les week-end chez lui bien évidemment il ne lui avait jamais révélé cela, mais tant qu'elle avait le sourire c'était ça le plus important.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
→ brane à ses seize ans, w/ jane

Vendredi soir comme à son habitude, Brane se retrouvait avec sa mère et pour lui s'était assurément un enfer de se retrouver seul avec elle. Les raisons ? Il n'a jamais pu s'entendre avec sa mère. Ce fut souvent des engueulades que son père ou son frère devait arrêter avant que sa mère lui reproche de mettre son père à son avantage. Il en riait presque à ses mots chaque fois qu'elle lui disait ça. Ce soir-là aucun des deux ne parlaient d'ailleurs à force Brane trouvait le temps long et ainsi avait passé sa soirée à envoyer des sms à un de ses amis vu que son frère se trouvait avec Faye et que son père travaillait chaque soir très tard, c'est ça la vie de pompier en même temps. « Et si on sortait juste toi et moi entre mère et fils qu'est-ce que tu en dis ? » aux mots de sa mère Brane se retourna lui qui était bien affalé dans le canapé du salon. Une misère d'entendre ça, il aurait à ce moment-là tout voulu, mais tout sauf ça « C'est qu'une question, mais si je n'ai pas envie de bouger moi ? » bien sûre comme il l'aurait imaginé sa mère se fichait de savoir ce qu'il voulait ou pas et lui balança sa veste surement en signe de réponse négative. Soupirant il s'exécuta et monta dans la voiture. Il faisait frais ce soir-là, après un long moment en ville ou sa mère était partie voir des amies tandis que lui se baladait dans les rues pendant de bonnes heures avant de rejoindre sa mère qui l'attendait dans la voiture, un sourire presque forcé qui fallait le dire, lui faisait plus peur qu'autre chose. Une discussion aurait été presque choquant, bien qu'il la trouvait étrange et pour dire sa mère était une alcoolique comme jamais ce que son frère oubliait et souvent été source entre eux de grosses disputes. Bien évidemment, sa mère manqua un stop avant qu'une voiture n'arrive et les percutent, mais heureusement rien de grave seulement pour la voiture. Quant à sa mère elle fut prise par une crise de rire in-considérable avant que Brane ne sorte de la voiture avec un léger bourdonnement aux oreilles dû au coup de son assaillant, le sang lui tapait les tempes et il avait du mal à retrouver sa lucidité. « J'y crois pas bordel ! T'as faillit foncée dans cette voiture et ça te fait rire t'aurai pu blesser quelqu'un ! Voir pire ! » Sa mère lui rétorqua comme toujours qu'elle était l'adulte et qu'il lui devait un minimum de respect, il eut un rire tellement il avait l'impression d'être dans un cauchemar et fini par rentrer chez lui avant de décider d'aller dormir chez un de ses amis tout en appelant une ambulance sans pour autant en parler ça sa famille ou a qui que ce soit des problèmes de sa mère. Autant à Ambre que Faye.


Dernière édition par Brane Everson le Mer 30 Mai - 0:11, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas


∞ Invité
Invité


MessageSujet: Re: BRANE ► life is a bitch until the end    Mar 29 Mai - 18:42

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
→ brane à ses dix-huit ans, w/ambre

Dix-huit ans, depuis le temps qu'il attendait ça même si au fond il se demandait à quoi cela lui servait comme son père lui disait au moins il avait l'âge légal de boire sans pour autant se servir d'une fausse carte d'identité que son cousin lui fournissait auparavant. Aux mots de son père il le fixa alors que celui sourie plus qu'autre chose. Son père était surement la seule personne de sa famille à véritablement le comprendre et ce depuis qu'il était tout petit. Sentant la main se glisser dans la sienne un petit sourire fut arrivé sur son visage avant de sentir les lèvres se poser sur les siennes « Mon ange ! Joyeux anniversaire je suis contente d'être la première à te le dire » seul un sourire et baiser fut en guise de réponse. Brane sentait déjà l'énervement de Ambre quand elle serait qu'une autre personne lui aurait dit le contraire même si pour lui le plus important était qu'elle soit là « Il faut croire que tu n'as pas de chance, car hier soir il était avec moi et je lui ai souhaité dommage hein ! À la tienne! » Reaver rigolait tandis que Brane était blasée et mal à l'aise de la situation au quelle personne aurait voulu y être. Il savait très bien ce que pensait Faye de Ambre et c'est ce qu'il aimait chez elle sa franchise bien que parfois cela n'était guère simple surtout qu'il aimait vraiment Ambre, mais face à sa meilleure amie tout lui semblait bien plus compliqué « Je l'aime vraiment pas celle-là elle m'énerve à jouer mademoiselle parfaite » Brane soupira exaspéré à ce que venait de dire Faye. Il ne comprenait jamais pourquoi elle se mettait toujours dans cet état ce n'était pas comme s'ils étaient ensemble ou quoique ce soit. Brane avait juste passé son bras autour de ses épaules avant de lui faire une bise sur la joue comme à son habitude, sans rien dire il savait que cela ne servirait pas à grand chose, bien qu'à un moment ou à une autre il finirait par lui en toucher deux mots. Certainement le lendemain. C'est vrai qu'ils s'étaient rapprochés de plus en plus de Faye, d'ailleurs c'était avec elle qu'il passait le plus de son temps lorsqu'il n'était pas avec Ambre au point son père le taquinait chaque fois quand il était petit en disant qu'un jour il se marierait avec elle. Comme toujours il répondait à son père s'il ne s'était pas pris un coup sur la tête. Bien évidemment depuis Ambre dans sa vie, Aaron le père de Brane l'avait remercié de le rendre tellement heureux voyant son fils fou amoureux, une première dans la vie de son fils qui n'était pas du genre à l'être. Brane était ravie que son père et Ambre s'entendent merveilleusement bien ce que Faye avait du mal à gérer sentant une pointe de jalousie. Fixant Faye qui grimaçait à regarder Ambre qui parlait avec le frère de Brane dont il était très proche. Brane tourna son regard vers elle « Je te rappelle pour ta gouverne que tu n'as jamais aimée aucune de mes petites amies. Rappel toi comment t'étais quand je suis sortis avec l'autre ? Okay je suis resté genre pas moins de dix minutes je te l'accorde, mais voila avec Ambre c'est différent je l'aime vraiment tu sais vraiment comme j'ai jamais aimé autant te dire que c'est la première fois que je suis amoureux alors fais un effort pour moi puis me dis pas que tu es jalouse quand même ? Tu le sais que tu restes et resteras ma meilleure amie alors arrête de la blesser au moins fait un effort pour moi ce n'est pas trop demandé non ? » Sans trop savoir pourquoi il espérait, mais Faye ne répondit pas plus qu'en haussant les épaules et cela lui suffisait ou du moins c'est ce qu'il pensait. La fête battait son plein. Un seul hic à ce portrait si joyeux sa mère qui buvait et qui malheureusement s'était montré assez exécrable lorsque celle-ci eu envie de faire un discours sur son fils. Totalement soule, elle l'avait dénigrée plus qu'autre chose avant que Brane quitte la salle pour rester dehors. Faye l'avait rejoint pendant que Ambre voyait toute la scène plutôt irritée. « Tu sais que ta mère n'était pas elle-même, je suis certaine qu'elle ne pense pas un mot » Brane sourie à sa phrase au fond il savait très bien que chaque mot qu'elle venait lui cracher au visage elle le pensait, mais au fond il fit comme toujours un sourire « Je sais elle a un peu trop forcé sur le champagne t'en fait pas j'arrive, j'ai juste envie de rester quelques secondes seules je te rejoins promis » Rester seul pour Brane était la seule façon pour lui d'éclater de laisser tout ce qu'il ressentait sortir, mais quand il entendit les pas il s'était retenue et fixa Ambre qui lui caressa la joue avant de la prendre dans ses bras c'était de ça surtout qu'il avait besoin. D'ailleurs tout ce qu'il voulait c'était terminé la soirée avec elle. Il la fixa déposant un baiser sur son front avant de l'enlacer et marcher en direction de chez elle, ne voyant pas que Faye les avaient observé fixant la scène tout comme elle voir l'amour intense que Brane pouvait avoir envers Ambre ce qui lui fit un pincement au coeur, car elle savait qu'à force de la juger, pour la première fois elle se rendit compte qu'elle pouvait perdre Brane à tout jamais.

Dix août, une date qui lui paraissait être venu vraiment trop lentement après avoir passé des vacances avec son père et son frère dont les tensions subsistaient face à leur mère il avait décidé de malgré tout tenté d'essayer d'arranger ça, mais au final ils étaient parties dans les Caraïbes de quoi faire rêver, oui mais voilà pas pour Brane qui semblait loin pensant simplement à Ambre qui lui manquait plus que tout et également sa meilleure amie dont l'inquiétude de n'avoir eu presque aucune nouvelle. Ce n'était pas son genre et la peur avait fini par prendre le dessus. Assis sur le sable chaud à scruter l'océan il était assez tard, mais la vue était vraiment magnifique. Pourtant, lui était là à stressé à n'attendre qu'une chose. Qu'elle dédaigne lui décrocher « Bordel, mais répond moi ! Satané téléphone, fais chié ! », mais comme toujours et ce depuis trois semaines, aucune réponse rien. Au départ il s'était parlé très souvent explosant même son forfait. Ce qui semblait ne pas l'inquiéter plus que ça tant qu'il savait qu'elle allait bien, car il savait très bien comment était sa mère et bien qu'il ne connaissait pas le beau-père de Faye il ne faisait que très peu confiance aux gens qu'ils n'avaient jamais vus surtout quand il s'agissait d'elle. « Tu t'inquiètes pour rien frérot. À tous les coups elle doit bien se faire bronzer et draguer par de beaux mecs californiens, elle nous le présentera peut-être » Bien que Brane savait qu'il voulait plaisanter sa blague était d'un mauvais goût auquel il l'aurait préféré qu'il s'abstient. La jalousie surement avait dû prendre le dessus pour qu'il l'envoie baladé ce qui était clairement pas son genre « Tu me soules quand tu t'y mets, il lui était peut-être arrivé un truc et toi ça te fait marrer. Je me tire ! » Reaver fut surpris de le voir d'énervé ainsi d'ailleurs même lui était assez surpris de voir sa réaction, mais sur le coup il n'avait pas la force pour s'excuser tout ce qu'il voulait c'était juste savoir si elle allait bien c'est tout et voyant son père arrivait pour lui dire qu'il rentrait ce soir qu'il sourie en le remerciant tout en allant s'excuser auprès de son frère. Il n'aimait pas être en froid avec lui ce qui arrivait très rarement seulement quand Brane n'était vraiment pas bien et Reaver le savait mieux que personne. C'est ainsi que le lendemain ils rentrèrent et étrangement son père et lui furent surprise de voir Jane sa mère rentrée plutôt que prévu. En rentrant dans sa chambre, il fut étonné mais heureux de voir Ambre. Elle semblait ne pas aller bien, sans trop en comprendre les raisons. « Ma chambre te manquait tant que ça que tu as préféré resté ici qu'allait chez toi ou c'est parce que c'est la mienne ? » Il avait pu voir quelle avait ce triste sourire ce qui savait n'était pas dans ses habitudes, elle qui le narguait souvent, là était bien différente quand il avait voulu l'embrasser elle se montra assez froide, il comprit que quelque chose clochait cependant aucune ne dédaignait répondre à ses questions et cela durant plusieurs jours avant qu'elle n'explose et ne supporte plus sa relation avec Faye. Les tensions duraient de plus en plus et Brane avait malgré tout mit ses distances avec sa meilleure au quelle il ne voyait que très peu allant de connerie en connerie ce que remarquait son père et également Faye même si elle ne parlait que très peu.


→ Brane à ses vingt ans, w/aaron & faye

Alors que tout le monde préparait les préparatifs pour les fêtes de Noël, Aaron, le père de Brane et Reaver semblait inquiet de ne pas avoir vu son fils depuis quelques jours bien que la relation fusionnelle entre eux semblait prendre une autre tournure, il s'inquiétait toujours pour son fils ainé plus difficile à gérer. Aucun coup de fil, ni de message de sa part ce qui n'était pas son genre. Faye qui était présent comme chaque matin pour le petit-déjeuner venait de moins en moins ou quand Brane n'était pas dans les parages, mais pourtant cela faisait quelques jours que celui-ci n'avait pas fait d'apparition et malgré qu'il ne s'était pas vu pendant quelques temps il fallait carrément le dire presque des mois, Faye se sentait mal et craignait qu'il lui soit arrivé quelque chose, mais comme toujours son père avait trouvé les mots justes. D'ailleurs elle lui confiait plus de choses sur elle qu'à ses propres parents. Elle fut rassurée comme toujours grâce à lui juste au moment ou le téléphone se mit à sonner et que Aaron semblait sérieux. « Dis-moi Faye est-ce que tu peux rester ici le temps que Reaver se réveille, je dois aller chercher Brane ne t'en fais pas il va bien. Il est juste en panne. Je n'en aurais pas pour longtemps » bien évidemment beaucoup trop de questions trottaient dans sa tête à cet instant-ci. Ou était-il ? Elle n'était pas certaine qu'il était en panne. Pourquoi son père semblait tout d'un coup aussi pressé, mais en guise de réponse elle hocha la tête pour lui dire un simple oui. Ainsi son père lui sourie avant de partir rapidement direction du commissariat. Quand son père arriva il vit son fils allongé sur le banc derrière ses barreaux auxquels il n'aurait jamais imaginé voir Brane surement ou presque avec toutes les frasques qu'ils avaient faits avec son petit frère il ne s'étonnait plus. En faites, il s'inquiétait de jour en jour pour lui. « Le orange te va bien je dois dire. T'as changé de style de vêtement où tu lances une nouvelle mode mon fils ? » En entendant la voix de son père, Brane sourie avant de se lever, son père était le seul surement à faire de l'humour malgré une situation aussi difficile qu'elle ne l'était. Par chance, il ne dût que payer une caution, une grosse caution. Brane resta silencieux pour ne pas se disputer encore avec son père ce qui savait allé arriver. Il avait plusieurs hématomes notamment sur le visage voyant son père en colère mais inquiet il le rassura ou y tenta. « C'est moins douloureux qu'il n'y parait je te rassure » Il savait que très bien que son père voulait des réponses, mais il savait qu'il ne pouvait pas lui dire la vérité ou du moins toute la vérité. Comment aurait-il pu ? Rien qu'à y pensé, Brane ressentie cette rage et pour la contenir il avait serré simplement ses poings. « Raconte ? Pourquoi tu es venu jusqu'ici ? Qu'est-ce qui t'a prit de te mettre dans ce genre de situation ? » Brane soupira regardant son père pour la première fois Aaron vu de la tristesse dans les yeux de son fils et le rassura en le prenant dans ses bras, même si Brane était en colère voir pire que ça, il n'y avait aucun sentiment pour décrire ce qu'il ressentait à cet instant même. Il ressentait cette douleur qui l'empêchait presque de respirer. Ainsi son père et lui s'installèrent pas loin sur un banc dans un parc ou son père attendait au moins quelques explications, mais par ou devait-il commencé au final « Je sais que j'enchaîne conneries sur conneries, le vol, les voitures et je dois t'avouer que dans mes conneries, je ne sais pas ce qui m'a pris j'ai pété un câble quand j'ai appris quelque chose, ne me demande surtout pas ce que c'est je ne peux pas te le dire tu dois juste me faire confiance. » En disant sa dernière phrase, Brane regarda furtivement son père qui malgré sa colère et semblait aussi perdu lui faisait toujours confiance ce qui le surpris. Le soir-même il était rentré et surprenant il vit Faye qui l'attendait dans sa chambre. Son père avait travaillé ce soir-là et son frère avait passé la soirée avec sa petite amie et des amis. Brane se sentait coupable, coupable de ne pas l'avoir protégé comme il lui avait promis. Leur regard se croisèrent et sans s'y attendre Faye compris à son regard qu'il était au courant et se jeta à son coup pour l'enlacer de toutes ses forces. « Je suis désolée Brane, si je te l'avais dit avant, tout cela aurait été bien différent je te demande pardon. » Brane resserra son étreinte calmant doucement Faye qui ne s'était pas détachée bien au contraire. Il aurait voulu craquer, mais il ne le pouvait pas devant elle. Il s'était encore plus mal en la voyant pleurer ainsi. Elle savait également qu'il enchaînait plusieurs conneries « Ne soit pas désolé tu n'as pas à l'être, c'est moi qui le suis. J'aurais dû être là pour toi comme je l'ai promis. Je ne te lâche plus je t'en fais la promesse. Plus personne ne te fera de mal jamais ! » Ils restèrent ainsi pendant toute la nuit avant de finir par s'endormir de fatigue et à force de discuter avant de décider le lendemain matin, de ne plus en reparler.

→ Brane à ses vingt ans, w/aaron & jane

Bien que Brane avait arrêté la plupart de ses conneries, il n'en restait qu'il faisait malgré tous les 400 coups avec ses amis quand il le fallait, mais rien de bien méchant. Ce soir-là il avait également pris une décision de taille : Celle de ne pas aller à l'université ainsi le soir même quand il l'avait appris à ses parents sa mère n'hésita pas à enfoncer le clou « Tu iras un point c'est tout tu comptes faire quoi hein ? Poser tes fesses et attendre qu'on t'offre tout notre fric sur un plateau. Ça tu peux toujours rêver ! » Encore une fois sa mère avait profité pour l'enfoncer au plus bas sans même attendre une explication ou les raisons qui le poussaient à arrêter. Son père qui assista à toute la scène n'en croyait pas ses oreilles et ce fut trop pour lui « Jane ? Et si tu fermais ta bouche pour changer ! » Brane s'attendait à tout de son père qu'il lui face la morale, mais surement pas à ça. Il fallait croire que son père aussi en avait marre s'il était resté avec elle c'était souvent à cause de ses menaces de se suicider s'il la quittait ou à cause de Reaver qui ignorait au final comment était véritablement sa mère avec son frère ainé. Quand celle-ci parti, Aaron semblait à l'écoute de son fils qui fut surprise par la nouvelle qu'il lui annonça. Celui d'être pompier tout comme lui ou du moins pompier volontaire le temps de bien se préparer. Un regard de fierté se lisait sur son visage même s'il avait toujours été fier de son fils malgré les tensions et les difficultés qu'ils avaient, mais il faut bien le reconnaitre il entretenait une relation plus particulière avec Brane. Bien évidemment le choix de son fils semblait définitif et accepta sans problème au contraire de Jane qui s'énerva avant de se faire jeter hors de la cuisine. Un sourire de son père avant de parler d'un autre sujet. Notamment celui de Faye et Ambre certes les sentiments qu'il avait pour Ambre était intense voir même plus que ça, mais il avait également une relation particulière avec Faye ce qui était parfois très difficile au vu de la situation. Pourtant, la différence c'était qu'il aimait et été totalement amoureux de Ambre et bien qu'il ne lui montrait pas, cela lui faisait mal de voir que Faye ne le voyait pas tout comme elle ne voyait pas que c'était elle qui le blessait plus qu'autre chose.

→ brane à ses vingt-et-un ans, w/ambre, faye & reaver

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Comme toujours pour fêter les fêtes de fin d'année, ils avaient décidé comme d'aller à un endroit précis, l'an passé ce fut des vacances de rêves à skié et cette année ils avaient décidé de rester dans leur chère ville en partie, car Brane ne pouvait plus trop bouger face à son métier de pompier dont l'entrainement l'obligé à rester sur place. Ainsi ils avaient décidé donc de faire quelque chose de plus sobre et de voir un concert qu'ils aiment beaucoup et qui se trouvait pas très loin. C'était Faye qui s'était porté volontaire pour chercher tout le monde comme Brane était occupé et se remettait de sa rupture avec Ambre. Il l'avait surpris avec ce type dont l'image lui revenait sans cesse. Elle totalement nue avant que son regard ne se porte à elle. « Brane ... Je ... laisse-moi t'expliquer ce n'est pas ce que tu crois ... » [ ... ] « Ah oui ? Et bien crois ça ! Toi et moi c'est fini. Tu me répugnes Ambre et dire que j'ai cru que tu m'aimais, mais tu ne sais pas ce que c'est aimé la seule personne que tu aimes c'est toi. Oublie moi, car il n'y a plus de nous. Tu n'as jamais rien compris que la seule que j'aimais c'était toi et bien au moins maintenant tu n'auras plus à faire de scène. Reste donc avec lui vous valez pas mieux l'un que l'autre. Fous le camps de ma vie tu m'as comprit ! » Dans sa chambre à repenser à ce qu'il avait vu et dit tout en regardant cette bague qu'il tenait en main se disant qu'un jour il lui aurait proposé mais ça c'était bien avant. Il était sorti rapidement de ses pensées en remettant la bague dans la boite et la posant dans son tiroir. Il respira un bon coup faisant mine que tout allait bien et se leva avant de se diriger vers la porte de sa chambre et d'ouvrir en tombant nez à nez sur Faye « Tu me cherchais je crois ... » leur regard se croisa pendant quelques secondes qui furent presque une éternité pour eux, mais très vite au son de la voix de Reaver il revint sur terre et repris leur esprit pour chercher leurs amis avant de partir pour le concert tout en immortalisant cette soirée par une photo ou Brane tenait par la taille Fayetandis que Reaver avait passé son bras sur les épaules de son frère qui rigolaient avec leurs amis totalement heureux. Le concert comme toute la soirée fut un moment extraordinaire même si Brane semblait parfois absent ce qu'avait remarqué Faye qui lui avait pris la main comme pour me ramener à sa façon vers elle. Brane ne fit qu'un sourire avant de profiter de cette soirée mémorable. Au final il devait être plus de deux heures et demie du matin et la neige tombait fortement, il faisait noir. Après cette nuit fabuleuse, Reaver était encore au bar avec quelques amis pour profiter un peu plus de cette soirée qui fut parfaites il fallait bien l'avouer. Tandis que Brane se trouvait sur le parking en compagnie de Faye et pu voir que celle-ci semblait étrange « Tu me parais étrange tu m'as l'air de rêver j'espère qu'il s'agit de moi au moins ! Je plaisantais, mais plus sérieusement ça ne va pas ? Et ne me mens pas je le vois bien et tu m'as dit si j'ai bonne mémoire que tu te devais me dire un truc important. C'est le moment je pense alors je t'écoute vu qu'on est seul tu ne peux plus te défiler. » Brane fixa Faye droit dans les yeux qui semblaient avoir des difficultés à s'exprimer, doucement il s'approcha d'elle pour tenter de la rassurer. « Ce n'est pas quelque chose de facile, crois-moi et j'ai tout fait pour ne pas enfin c'est compliqué enfin non oh je m'embrouille ... » Brane écouta avec attention les paroles de Faye qui fallait dire était à la fois compliqué sans arriver à comprendre ce qu'elle voulait ou tenter de lui dire « Je suis désolé, mais je ne comprends pas. Tu as tout fait pour ne pas quoi ? » Brane resta interrogateur la regardant l'air inquiet, mais surtout qui semblait mal à l'aise sans trop savoir pour quelle raison « Justement c'est difficile pour moi, car je te connais depuis toujours. Tu fais partie de ma vie. Tu es devenu mon tout depuis tant d'années sauf que beaucoup de choses ont changés du moins pour moi ce que je veux dire c'est que te voir avec elle. Ambre. Te voir souffrir à cause d'elle ça m'a fait comprendre. Comprendre que je t'aime Brane. Je t'aime et pas simplement comme une meilleure amie, je suis tombé amoureuse de toi et depuis déjà pas mal de temps ... » Faye resta devant son meilleur ami sous le choc qui semblait ne plus parler ou trouvé aucun mot. Il était presque devenu muet. Qu'aurait-il pu dire au fond il l'ignorait. « Je t'en prie réponds-moi dis quelque chose au moins » laissa échapper Faye qui ne supportait plus son silence. Brane quant à lui passa sa main sur sa bouche tout en essayant de dire quelque chose sauf qu'il ne savait plus il était perdu et il y avait Ambre, car malgré son infidélité il avait dû mal à encore l'oublier, car au fond la vérité était qu'il aimait Ambre et non Faye du moins il ne l'aimait pas comme il pouvait aimer Ambre. Tout semblait se compliquer dans son esprit et surtout il ne voulait pas lui dire de peur de la blesser pourtant il avait l'impression que son silence faisait exactement ce qu'il tentait de ne pas faire. « Je ne sais pas quoi te dire enfin tu sais que je t'aime, mais enfin je veux dire. Je ne sais pas, je ne sais plus toi puis Ambre ... Tout est compliqué. » [ ... ] « Bien évidemment il y avait elle comme toujours. Elle t'a trompée et tu penses encore à cette ... tu sais quoi oublie ce que j'ai dit. Je peux comprendre que tu ne ressentes pas la même chose, mais aimer une garce qui ta trompée tu me tues Brane ! » Le monta rapidement avant de frôler une violente dispute pour chacun « Arrête bon sang ! Qu'est-ce que tu veux que je dise hein ! Tu crois que c'est facile pour moi et bien non. Tu ne l'as connais pas, ta jamais tenté alors ne la juge pas ce qui s'est passé entre elle et moi, nous regardent ! Ne la juge pas tu pourrais être surpris de voir qu'elle est bien différente de ce que tu crois. Et tu veux la vérité je l'aime oui et je ne peux pas l'oublier, car la vérité c'est que je l'aime a en crever ainsi que toi sauf que tu es ma meilleure amie et là tu m'annonces ça comme une bombe alors permet-moi d'être troublé. À croire que yen a toujours pour toi. Sauf que le monde ne tourne pas autour de toi Faye. Tu t'attendais à quoi au fond ? Que je sois amoureux de toi, sauf que je te le répète, je t'aime, mais comme ma meilleure amie et rappel toi de ce qu'on avait dit alors ne me fait pas passer pour le salop de l'histoire ! Je suis désolé si ce n'est pas à ce que t'attendais, mais c'est la vérité et tu dois l'accepter et sache que il est hors de question que je retourne avec Ambre mais des sentiments aussi fort et pendant autant de temps c'est pas en claquant des doigts que ça s'oublie c'est trop dur à comprendre ! » Tout allait trop vite pour Brane qui ne savait plus au fond sur quel pied danser. Ambre/Faye ; Faye/Ambre il n'en pouvait plus et en plus se disputer avec sa meilleure amie c'était de trop. « Tu sais quoi laisse tombé ! Au moins je sais comment tu me perçois, comme une fille égoïste et insupportable. Tu n'avais qu'à le dire avant. J'imagine que si je ne fais plus partie de ta vie ça t'arrangerait ! » [ ... ] « tu sais quoi tu diras à Reaver de te ramener tu m'énerves quand tu deviens hystérique comme ça à dire de tels conneries et j'ai pas envie de dire de choses que je risquerais de regretter. Je préfère rentrer et seul ! » Alors que Brane monta dans la voiture. Pour Faye, la discussion était loin d'être fini et dans la voiture où elle se laissa emporter par la colère que Brane n'en pouvait plus avant ses quelques paroles « Au moins si je ne suis plus dans ta vie ça t'arrangerait et tu pourras t'amuser avec elle vu que tu aimes tant être pris pour un con ce que tu es pour l'aimer » Certes elle n'avait pas pensé un mot, mais pourtant à ce moment tout laisser à croire. Brane se retourna rapidement [ ... ] « Tu as raison sort de ma vie et pour de bon cette fois au moins j'aurais la paix » alors qu'elle avait entendu ses paroles blessantes auquel Brane sous la colère s'était laissé emporté le regrettant à la seconde même voulant s'excuser avant qu'une lumière l'aveugla ou cri de son frère se mit à résonner « Attention ! » en entendant cela cela l'avait distrait avant le noir total. Le néant. À l'hôpital Reaver s'était sorti avec quelques égratignures rien de bien méchant, mais pour Brane et Faye s'étaient différents. Brane était dans le coma aidé d'un appareil respirateur autant dire que son était très grave et plus les semaines et les mois passèrent plus sa famille ainsi que Ambre qui était rapidement venu à son chevet lorsqu'elle avait apprit la nouvelle s'inquiétèrent avant que celui-ci ne sorte de son coma après environ six mois. C'est Ambre qui l'a senti bougé la première fois, avant que celle-ci ne cherche un docteur. Il vit également son père, son frère heureux chacun de voir qu'au final il s'en était sorti. Pourtant, quelque chose semblait étrange. Le docteur resta sur ses gardes craignant des complications « Quelle est la dernière chose à laquelle vous vous rapelliez ? » Brane fixa le docteur ainsi que les autres sans comprendre à la fois perdu et désorienté avant de sentir la main de Ambre qui eut une hésitation au départ, mais semblait apaiser le jeune homme « De Ambre et moi en train de danser et de rire à la soirée à New-York. Pourquoi ? » Son père autant que son frère le regarda avant de le rassurer sans qu'il n'est pu comprendre ce qu'il se passait. « Quoi qu'est-ce qu'il y a ? » Brane fixa le docteur ainsi que Ambre qui s'était rapproché de lui tenant tendrement sa main « Brane ça remonte il y a trois ans et demie ... » Brane fixa le regard de Ambre sans comprendre ce qui se passait avant que le médecin expliquait que cela pouvait arriver lors d'accident grave et surtout après un gros choc émotionnelle. Que le cerveau ne veuille plus se rappeler de certaines choses trop dur comme la tromperie de Ambre ou encore l'accident qu'il ignore aura causé la mort de sa meilleure amie et auquel chacun tentait de lui lui faisant croire qu'elle avait déménagé depuis un certain temps. Le temps qu'il puisses supporter la vérité par la suite.


→ avril 2012, phoenix : the come back


Cela fait maintenant environ un mois que Brane est sortie du coma sans qu'il ne se rappel de quoique ce soit presque. Pour lui, Brane pense que Faye a simplement déménagé depuis environ deux ans et demie sans donner signe face à la distance du moins c'est que lui ont racontés son père et son frère malgré la culpabilité qui les rongent, ils ne veulent pas perdre Brane aucun ne le supporteraient alors le temps ils changent la vérité en espérant qu'il retrouve la mémoire. De plus, Brane ne se rappelle ni ce qui s'est passé avec Ambre d'ailleurs personne ne le savait à part sa meilleure. Bien que celle-ci culpabilise, elle ne lui a pas avoué et ne semble pas vouloir le faire par peur de le perdre pour de bon et est retourné avec lui espérant avoir cette seconde chance qu'elle espérant tant. Quant à Brane il tente de comprendre ce qui s'est passé et surtout pourquoi il a oublié plus de trois années de sa vie ce qui le rend complètement désorienté et trouve grâce aux anti douleurs une façon de s'apaiser sans que personne ne soit au courant qu'il devient doucement accroc également à la drogue. Pourtant, tout le monde le sait derrière chaque mystère se cache un secret et quelque chose encore plus d'énorme auquel il n'imagine même pas et entre une vie à double tranchant et le retour de son passé qui pourrait ressurgir à tout instant, la vie de Brane risque de se retrouver encore plus chaotique, une chose est certaine, Brane n'en a pas fini avec les surprises. To be continued (..)


Dernière édition par Brane Everson le Mer 30 Mai - 0:10, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar


◭ messages : 268
◭ arrivé(e) le : 21/05/2012
◭ âge : 24 ans
◭ statut : en situation délicate.
◭ études/métier : employé dans le café librairie de sa tante


MessageSujet: Re: BRANE ► life is a bitch until the end    Mar 29 Mai - 19:34

    bienvenue j'aime beaucoup ton style ! amuse-toi bien sur cbl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


∞ Invité
Invité


MessageSujet: Re: BRANE ► life is a bitch until the end    Mar 29 Mai - 20:48

Jensen
Bienvenue sur cbl !
Revenir en haut Aller en bas


∞ Invité
Invité


MessageSujet: Re: BRANE ► life is a bitch until the end    Mer 30 Mai - 0:14

Merci beaucoup Devi I love you

Juliet : Hilarie merci beaucoup

Je pense avoir finir ma fiche
Revenir en haut Aller en bas

◭ jillian - perfection has a name.
avatar

◭ jillian - perfection
has a name.

◭ messages : 3213
◭ arrivé(e) le : 16/01/2012
◭ âge : underco
◭ statut : underco'
◭ études/métier : underco


MessageSujet: Re: BRANE ► life is a bitch until the end    Mer 30 Mai - 4:21

le mystérieux jensen

well well well !
punaise quelle fiche ! j'te hais d'avoir pondu un truc aussi long x), je t'avoue n'avoir pas tout lu, j'ai décroché au bout de vingt-et-un ans Arrow honte sur moi, je sais mais bon, j'ai une excuse, il est tôt, j'ai la tête dans les fesses et je te valide maintenant pour pas que tu ais à attendre jusqu'à ce soir (a) tu vois, ça part d'une bonne attention au final
#jeracontemavie.com bonjour !

bref !
une très belle fiche je dois dire ta plume est très agréable à lire **
et puis au moins on sait ce qu'il en est de la vie de ce cher brane ^^ et...... faye et reaver : deux noms que je vénère
bref, rien n'empêche ta validation donc !
bienvenue chez toi bel amnésique amuse-toi bien

_________________________

alix's property. Now and for ever.

w. lon e. lockhart
i'd catch a grenade for you ; throw my hand on a blade for you ; i'd jump in front of a train for you ; you know i'd do anything for you. i would go through all this pain ; take a bullet straight through my brain ; yes i would die for you, baby.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


◭ messages : 474
◭ arrivé(e) le : 26/04/2012
◭ âge : 26 ans
◭ statut : Célibataire
◭ études/métier : Sans emploi


MessageSujet: Re: BRANE ► life is a bitch until the end    Mer 30 Mai - 10:00

Brane, ça me rappelle Games of Throne
Bienv'nue ! ♥️

_________________________
❝ Utopie illusoire ❞
« Sur mon tricycle en roues arrières, j'me barre de l'autre côté d'la Terre. Aller m'fumer une cigarette, est-ce que t'aurais des allumettes ? Pour foutre le feu à leur pays, des molotofs, est-ce que ça t'dit ? Mais dis-moi toi est-ce que tu sais, est-ce qu'on va tous au paradis ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


◭ messages : 161
◭ arrivé(e) le : 27/05/2012
◭ âge : 33 ans - 20 ans +10 ans -4 ans = 19 ans
◭ statut : économique ? social ? amical ? = pauvre célibatante solitairement désirante d'affection
◭ études/métier : étudiante en développement web et strip-teaseuse


MessageSujet: Re: BRANE ► life is a bitch until the end    Mer 30 Mai - 10:02

bienvenue :)
le nom de ta fiche me fais penser à veronica mars I love you

_________________________
push my back so i make sure you're right behind me as before yesterday the night before tomorrow dry my eyes so you won't know DRY MY EYES so i won't show i know you're right behind me and don't you let me go, let me go tonight don't you let me go, let me go tonight DON'T YOU LET ME GO, let me go tonight you walk the surface of this town the high heels above the ground and high horses that we know keep us safe until THE NIGHT you know them all, i know it all stay put and play alone 'cause i'm looking for my friend now i got you, got you don't you let me go, let me go tonight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


∞ Invité
Invité


MessageSujet: Re: BRANE ► life is a bitch until the end    Mer 30 Mai - 17:49

lonn :: OMFG Johnny Depp tu gèreeees désolé pour long roman j'avoue tu as du courage d'avoir autant tenu surtout à l'heure que tu as lu j'aurais jamais pu moi XD en tout cas merci beaucoup pour les compliments

rhett :: ah je connais que de nom la série faudrait je regarde un jour Arrow

zabeth :: Merci beaucoup j'adore ton choix d'avatar, Jennifer est génial
Revenir en haut Aller en bas

◭ bye-bye, black bird.
avatar

bye-bye, black bird.

Féminin ◭ messages : 6147
◭ arrivé(e) le : 02/12/2011
◭ âge : twenty-one y-o.
◭ statut : en couple ? ca dépend des fois.
◭ études/métier : étudie la littérature et bosse dans un café.


MessageSujet: Re: BRANE ► life is a bitch until the end    Jeu 31 Mai - 16:59

bienv'nuuuuuuuuue . a la bourre, tu t'en doutes Arrow.
sérieux, quelle longueur, cette fiche :O. je lirais quand j'aurais plus de temps . les pompiers sont toujours seksy, tu fais pas exception a la règle .
welcome home, babe

_________________________
▷ J'veux pas gâcher ma vie en t’aimant mal.
J’doute de moi, j’me dis que peut-être j’me suis trompée. J’regarde où est-ce que j’suis, j’suis à la bonne place. ça fait 32 minutes. J’me dis que moi, ça m’dérange pas d’attendre. Faut que j’m’occupe, j’fais semblant d’lire, j’lis tout l’temps l’même paragraphe. J’vais aux toilettes, j’reviens m’asseoir. Et là j’le hais. J’commence à l’insulter dans ma tête. Ça fait 39 minutes. Il arrive. Il est tout essoufflé, il est beau. Y avait du trafic... ouais. alors je l’excuse, j’dis que c’est sur, c’est normal qu’il soit en retard. Parce que... parce que j’suis faible. Pi’ que la personne qu’on place sur un piédestal a toujours raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carried-by-love-v01.forumgratuit.org


∞ Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: BRANE ► life is a bitch until the end    

Revenir en haut Aller en bas
 

BRANE ► life is a bitch until the end

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CARRIED BY LOVE. ™ :: chapter five ◭ when you were young. :: The way you left me. :: Présentations abandonnées.-